Nouvelles

BSG: Le droit à une marque «AG» dans la maladie de Parkinson n'est pas exclu


(jur). S'ils n'ont qu'une «capacité de marche résiduelle négligeable», ils peuvent réclamer la marque «aG» sur leur carte d'identité gravement handicapée afin de pouvoir se garer dans des places de stationnement pour personnes handicapées dans tout le pays, a statué le mercredi 16 mars 2016, le Tribunal social fédéral (BSG) de Kassel (Az .: B 9 SB 1/15 R).

Selon les réglementations légales applicables, la marque aG n'est délivrée que si une personne est en mesure de se déplacer à l'extérieur de son véhicule automobile en continu et non avec une aide extérieure. Ceci est généralement suspecté pour les amputés paraplégiques ou à double jambe. Les personnes handicapées atteintes d'autres maladies peuvent cependant exiger l'égalité avec les paraplégiques si elles ont des problèmes de marche importants.

C'est exactement ce que le plaignant de 61 ans de Braunschweig, atteint de la maladie de Parkinson, a demandé. Un expert avait certifié que 70% de la journée, il était «gravement handicapé moteur». Les troubles de la marche se sont produits de manière inattendue dans différentes situations. L'homme n'avait pas besoin d'un fauteuil roulant, juste d'un bâton de marche.

En raison de son trouble prononcé de la marche, il a demandé à l'État de Basse-Saxe d'attribuer la marque «aG» à la carte d'identité de sa personne gravement handicapée.

Mais le pays a refusé. Il n'y a pas de «trouble permanent de la marche» comme l'exige la loi.

Dans le cas précis, le BSG a maintenant rejeté la plainte du patient Parkinson. Malgré l'avis d'expert, le tribunal social de l'État de Basse-Saxe n'a constaté aucune "restriction de mouvement élevée" chez l'homme. Par conséquent, il n'avait pas le droit de se voir attribuer la marque «aG».

Mais l'exclusion des personnes gravement handicapées atteintes d'une maladie neurologique comme la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques de la marque «aG» n'est pas autorisée, selon le BSG. Il est crucial de savoir dans quelle mesure il n'y a qu'une «capacité de marche résiduelle négligeable» parmi les personnes touchées. Une indication de ceci est l'utilisation constante d'un fauteuil roulant. Dans ce cas, la revendication de la marque "aG" peut exister. Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson seraient également traitées comme des paraplégiques. fle / mwo

Informations sur l'auteur et la source

Vidéo: Activité physique dans la maladie de Parkinson: conjuguer plaisir et efficacité (Novembre 2020).