Nouvelles lignes directrices pour les urgences cardiovasculaires

Nouvelles lignes directrices pour les urgences cardiovasculaires

De nouvelles lignes directrices pour les urgences cardiovasculaires avec de nombreux changements
Chaque seconde compte dans les urgences du système cardiovasculaire comme une crise cardiaque. En outre, l'interaction entre les aides non professionnels et les secouristes ou les secouristes est cruciale, selon l'annonce actuelle de la Charité University Medicine Berlin. Cela a également été pris en compte dans la révision actuelle des directives internationales pour la médecine d'urgence cardiovasculaire et la réanimation, pour le résumé allemand dont le cardiologue et médecin urgentiste, le professeur Dr. Martin Möckel de la Berlin Charité était responsable.

Les directives internationales pour la médecine d'urgence cardiovasculaire et la réanimation sont révisées tous les cinq ans. Selon la Charité, des experts médicaux du monde entier ont participé au processus de révision en cours sous la direction du «Comité international de liaison sur la réanimation». «Dans le contexte de l'expérience internationale, de nouvelles normes de réanimation cardio-pulmonaire et autres aides en cas d'urgence ont été définies pour les aides professionnels ainsi que pour les aides non professionnels», rapporte la Berlin Charité.

Lignes directrices pour les secouristes et les professionnels de la santé
Parce que chaque seconde compte en cas d'urgence et que chaque mouvement est important, les directives de réanimation existantes sont continuellement vérifiées et adaptées à l'état actuel des connaissances. De nouvelles lignes directrices pour la réanimation cardio-pulmonaire et la médecine cardiovasculaire sont maintenant disponibles, qui incluent certains changements basés sur l'expérience de spécialistes actifs à l'échelle mondiale. Les lignes directrices servent de base à la formation aux premiers secours et contiennent des procédures pour les secouristes ainsi que pour les professionnels de la santé, selon la Charité.

La Berlin Charité indique ce qui suit comme des innovations dans les lignes directrices:

  • Le concept introduit en 2010 pour démarrer le massage cardiaque lors de la réanimation a été confirmé, cependant une fréquence légèrement augmentée de 100 à 120 fois par minute est recommandée pour le massage cardiaque en cas d'arrêt cardiaque chez l'adulte.
  • L'utilisation principale d'un défibrillateur externe automatisé (DEA) est autorisée s'il est immédiatement disponible.
  • Des assistants non professionnels formés doivent administrer l'antidote naloxone en cas de surdosage d'opioïdes, c'est-à-dire de somnifères et d'analgésiques.
  • En cas d'arrêt cardiaque pour lequel une lésion cardiovasculaire est suspectée, l'angiographie, c'est-à-dire l'imagerie, des artères coronaires est désormais considérée comme appropriée pour une prise en charge médicale si elle est réalisée en urgence. Cela peut également se produire lorsque le patient s'évanouit et augmente les chances de survie.
  • Pour une gestion ciblée de la température, une température corporelle cible de 32 à 36 degrés Celsius est désormais recommandée dans les 24 premières heures après un arrêt cardiovasculaire chez les patients comateux spontanés persistants, au lieu du refroidissement précédemment recommandé à 32 à 34 degrés Celsius.

L'interaction entre les secouristes et les professionnels de la santé est cruciale
Avec toutes les innovations dans les lignes directrices, l'interaction entre les profanes et les professionnels de la santé reste décisive, "affirme que la chaîne de sauvetage ne peut réussir que s'il existe une interaction parfaite entre les secouristes et les médecins spécialistes - qu'il s'agisse d'une urgence dans un hôpital ou à l'extérieur." , poursuit l'expert. Par conséquent, pour la première fois, les directives recommandent des chaînes de sauvetage différenciées à l'intérieur et à l'extérieur de la clinique. La disponibilité omniprésente des téléphones portables est également prise en compte, souligne le professeur Möckel. "En plus de nombreux autres détails dans la pratique de la réanimation pour les adultes, les enfants et les nouveau-nés, les nouvelles directives abordent également les questions éthiques de la réanimation", a poursuivi la Charité de Berlin. (fp).

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: