Étude: Les gaz d'échappement augmentent le risque de leucémie chez les enfants

Étude: Les gaz d'échappement augmentent le risque de leucémie chez les enfants

Vivre près de l'autoroute rend les enfants malades plus vite
Les émissions des voitures peuvent nuire à votre santé - cela est connu depuis longtemps. Mais ceux-ci sont évidemment particulièrement dangereux pour les enfants. Parce que s'ils grandissent près des autoroutes ou des autoroutes, selon une récente étude suisse, le risque de leucémie est jusqu'à 100% plus élevé. Comme le rapportent les chercheurs, les tout-petits sont particulièrement touchés.

Plus de 200 enfants et adolescents contractent un cancer chaque année
Les enfants ont généralement un cancer relativement rarement. Cependant, comme le rapporte l'Université de Berne, plus de 200 enfants et adolescents de moins de 16 ans sont touchés chaque année en Suisse. Le cancer est la principale cause de décès chez les enfants après un accident, la leucémie et les tumeurs cérébrales étant les plus courantes. Il n'a pas encore été possible d'expliquer exactement pourquoi tant de jeunes en Suisse sont touchés par le cancer. Cependant, on a longtemps supposé qu'en plus d'une prédisposition génétique, divers facteurs environnementaux tels que la pollution atmosphérique pourrait jouer un rôle central.

Les chercheurs comparent les données du recensement avec les registres du cancer infantile
Des chercheurs de l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Berne (ISPM) ont maintenant pu confirmer cette hypothèse. Selon une équipe dirigée par Ben Spycher et Claudia Kuehni de l'ISPM, les gaz d'échappement augmentent le risque de leucémie infantile, rapporte l'université. Pour leur étude publiée dans le «European Journal of Epidemiology», les scientifiques ont utilisé les données du Registre suisse des cancers de l'enfant (SKKR) et de la Swiss National Cohort (SNC), dans laquelle plus de deux millions d'enfants ont été recensés lors des recensements de 1990 et 2000. À partir du registre du cancer infantile, les scientifiques ont également filtré tous les diagnostics de cancer enregistrés chez les enfants de moins de 16 ans de 1985 à 2008. Enfin, ils ont comparé les données anonymes du SKKR et du SNC et ont pu identifier les enfants concernés.

Cela a été suivi d'une enquête visant à déterminer si les enfants vivant à proximité d'autoroutes ou d'autoroutes sont plus à risque de développer un cancer que leurs pairs. À cette fin, ils ont divisé les lieux de résidence des enfants en différents groupes de distances au moment du recensement (moins de 100 mètres, 100 à 250 mètres, 250 à 500 mètres et plus de 500 mètres de l'autoroute ou de l'autoroute la plus proche) et les ont comparés au nombre de leucémies. -Gouttes dans les zones respectives. Dans une autre étape de l'étude, les scientifiques ont utilisé les données du recensement pour estimer combien d '«années-personnes» ou années civiles ont été vécues par tous les enfants vivant en Suisse dans les différentes zones résidentielles entre 1985 et 2008. Ensuite, ils comparent également les cas enregistrés de leucémie par personne-année entre les groupes éloignés.

Près de 50% de risque accru de vivre à proximité de l'autoroute
Les deux méthodes d'enquête ont donné des résultats très similaires, selon Ben Spycher et Claudia Kuehni. Selon cela, la première méthode a montré que les enfants de la catégorie des distances inférieures à 100 mètres avaient un risque accru de leucémie de 47% par rapport à leurs pairs qui vivaient à plus de 500 mètres de l'autoroute ou de l'autoroute la plus proche. La deuxième méthode a même augmenté le risque pour les enfants du premier groupe de 57%.

«Dans cette catégorie à distance, seuls 30 enfants ont développé une leucémie pendant la période d'observation», explique Claudia Kuehni, pédiatre et responsable du registre suisse des cancers de l'enfant. "En termes de personnes-années, cependant, cela correspond à un taux de leucémie de 7,2 cas pour 100 000 personnes-années contre 4,5 cas pour 100 000 personnes-années chez les enfants qui vivaient à plus de 500 mètres d'une autoroute ou d'une autostrasse", déclare le médecin a continué. En conséquence, la différence est statistiquement significative malgré le faible nombre de cas, selon l'annonce de l'université.

0 à 4 ans particulièrement à risque
Cependant, l'évaluation selon les groupes d'âge a montré que l'augmentation du risque est limitée aux bébés ou aux tout-petits de 0 à 4 ans. «Dans ce groupe d'âge, le risque de leucémie à moins de 100 mètres d'une autoroute était environ deux fois plus élevé que lorsque l'appartement était distant de 500 mètres ou plus», explique Ben Spycher. Dans les autres catégories de distance ainsi que dans d'autres types de cancer tels que Cependant, les chercheurs n'ont pu démontrer un risque accru de tumeurs cérébrales et de lymphomes.

Comme cela ne s'est cristallisé que pour les leucémies, le benzène pourrait éventuellement être considéré comme la cause, selon les chercheurs. Parce qu'il est déjà connu qu'une exposition accrue à la substance sur le lieu de travail peut provoquer une leucémie chez l'adulte. «Plusieurs études d'autres pays ont également trouvé des preuves d'un risque accru de leucémie chez les enfants qui ont grandi à proximité de rues animées», explique Kuehni. (Non)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Leucémie: comment lutter contre la maladie?