Les cotisations d'assurance maladie augmentent à nouveau

Les cotisations d'assurance maladie augmentent à nouveau

Les experts prévoient depuis longtemps une augmentation des cotisations d'assurance maladie en Allemagne. Le ministre fédéral de la Santé Hermann Gröhe l'a confirmé. En moyenne, la contribution supplémentaire devrait augmenter de 0,2 point de pourcentage dans l'année à venir.

Les cotisations d'assurance maladie augmenteront l'année prochaine
Pendant des mois, on a émis l'hypothèse que les cotisations d'assurance maladie devraient augmenter. Selon un message de l'agence de presse dpa, le ministre fédéral de la Santé Hermann Gröhe (CDU) l'a également confirmé: en 2016, les membres de la caisse d'assurance maladie devront payer des cotisations plus élevées à l'assurance maladie légale (GKV). Le ministre a déclaré que la contribution supplémentaire moyenne que les travailleurs doivent assumer seuls devrait augmenter de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 1,1%. La contribution totale moyenne passe ainsi à 15,7%. Avec cette décision, le ministère a suivi la recommandation des experts du soi-disant groupe d'estimation de l'Office fédéral des assurances, du ministère fédéral de la Santé et de l'Association nationale des caisses légales d'assurance maladie.

Chiffres concrets
Les experts de la santé avaient déjà prédit que les cotisations d'assurance maladie augmenteraient en 2016 ("https://www.heilpraxisnet.de/naturheilpraxis/2016-werden- Krankenkassenbeitraege-iegen-901853447265.php") au début de l'année. L'augmentation annoncée signifie pour un salarié ayant un revenu brut moyen de 2915 euros par mois: La part de cotisation des salariés augmente de 6 à 245 euros. Et avec un revenu mensuel au niveau du plafond de cotisation de 4237,50 euros, la part de cotisation des salariés augmenterait d'environ huit à 356 euros.

Cotisation supplémentaire uniquement pour les salariés
Le taux de cotisation fixe de 15,5% avait été réduit de 0,9 point à 14,6% au 1er janvier 2015. Les membres de la caisse enregistreuse et leurs employeurs en partagent chacun la moitié. Si les assureurs maladie ont besoin de plus d'argent, ils peuvent déterminer une contribution supplémentaire en fonction de leur propre situation financière. Cette contribution supplémentaire est déterminée par les caisses maladie individuelles elles-mêmes et est à la charge exclusive des salariés. Ils peuvent s'écarter de cette valeur moyenne en fonction de leur situation économique. La caisse enregistreuse respective doit tenir compte de ce qu'elle souhaite attendre de ses membres.

Fusion des compagnies d'assurance maladie
Gröhe avait souligné que les 123 caisses d'assurance maladie disposaient de réserves financières totales de 15 milliards d'euros. Cependant, ceux-ci sont répartis très différemment entre les assureurs individuels. En fait, avec la nouvelle réglementation des finances de l'assurance maladie, il faudrait renforcer la concurrence entre eux. Cependant, cela a également conduit au fait que certaines caisses enregistreuses moites ont fusionné. Il y a quelques jours à peine, il a été annoncé qu'une fusion de Barmer GEK et Deutsche BKK devrait avoir lieu l'année prochaine - juste à temps pour que la contribution supplémentaire augmente.

Les employeurs devraient participer
Au premier semestre 2015, les caisses enregistreuses en Allemagne ont enregistré un moins de 500 millions d'euros. Cela tient entre autres au fait que les dépenses pharmaceutiques ont considérablement augmenté en 2015. En outre, l'Association nationale des caisses légales d'assurance maladie a souligné à plusieurs reprises que les réformes de Gröhe et de la structure hospitalière allaient peser massivement sur les assureurs maladie à l'avenir. Comme par le passé, l'augmentation de la contribution supplémentaire a déclenché la discussion sur le financement égal de la totalité de la contribution d'assurance maladie. Selon l'APD, la présidente de l'Association sociale VdK, Ulrike Mascher, a affirmé: «Il ne doit plus y avoir de fardeau unilatéral supplémentaire pour les citoyens. (…) Les employeurs doivent à nouveau participer à parts égales au financement. Leur part est gelée à 7,3%. »(Annonce)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE, une chance pour les