Polio: les virus vaccinaux compromettent-ils l'élimination de la polio?

Polio: les virus vaccinaux compromettent-ils l'élimination de la polio?

Bas historique des infections mondiales - l'éradication de la polio à portée de main?
Selon les plans de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la poliomyélite aurait dû être éradiquée dans le monde depuis longtemps, mais ces dernières années, il y a eu des revers dans la lutte contre la polio (poliomyélite; polio en abrégé). Cette année, cependant, un creux historique se profile: jusqu'à présent, seuls 51 cas ont été signalés à l'OMS, selon l'annonce de l'Institut Robert Koch (RKI) lors de la Journée mondiale du polo le 28 octobre. Le RKI rapporte que des progrès significatifs ont également été accomplis dans des pays particulièrement vulnérables comme l'Afghanistan, le Pakistan et le Nigéria, de sorte qu'il y a de bonnes chances que la maladie soit éradiquée d'ici 2018.

Selon le RKI, «la situation policière mondiale n'a jamais été aussi favorable» qu'aujourd'hui. L'année dernière, il y a eu plus de 350 infections. Jusqu'à présent, seules 51 maladies ont été signalées à l'OMS en 2015. L'éradication (éradication) des poliovirus semble être à portée de main. Mais dans la "phase finale de l'éradication de la polio, la vaccination contre la déglutition, qui a rendu possible le succès mondial, pourrait mettre en danger le succès ultime", prévient le RKI. En effet, avaler la vaccination (VPO) avec des agents pathogènes affaiblis mais capables de se répliquer pourrait entraîner la circulation des virus vaccinaux dans des groupes de population insuffisamment vaccinés et même provoquer une paralysie flasque aiguë.

Flambées de virus vaccinaux
En Allemagne, comme dans d'autres pays industrialisés, seul un vaccin mort par injection (VPI) est utilisé depuis 1998. Cependant, la vaccination contre l'hirondelle continue d'être utilisée dans de nombreux pays pauvres. Les agents pathogènes qu'il contient deviennent eux-mêmes un problème. «Depuis l'an 2000, 24 flambées dans le monde, avec un total de 786 cas de polio provenant de virus vaccinaux dérivés de vaccins en circulation (PVDVc), ont été enregistrées», rapporte le RKI. Cette année également, 14 enfants de cinq pays (Madagascar, Nigéria, Guinée, Laos et Ukraine) ont développé la poliomyélite par le biais du PVDVc. L'Ukraine, un pays de la région européenne de l'OMS, a également été touchée.

Changement de stratégie par l'OMS
Compte tenu des problèmes croissants d'agents pathogènes causés par la vaccination contre la déglutition, l'OMS a décidé de modifier sa stratégie. Un nouveau plan stratégique pour la période 2013-2018 a été élaboré, «dont l'élément essentiel est le passage global du VPO à l'IPV», rapporte le RK. D'ici la fin de l'année, 120 autres pays devraient inclure au moins une dose de VPI dans leur programme de vaccination systématique. Cependant, cela entraînera un besoin considérablement croissant de vaccins appropriés, ce qui, selon le RKI, peut également entraîner des goulots d'étranglement dans l'approvisionnement en vaccins en Allemagne.

Succès au Pakistan et en Afghanistan
Dans des pays comme le Pakistan et l'Afghanistan, non seulement la difficulté d'approvisionnement en vaccins est difficile, mais les agents de vaccination ont dû faire face à des problèmes beaucoup plus graves dans le passé. Le RKI rapporte que les talibans au pouvoir dans la zone frontalière entre le Pakistan et l'Afghanistan ont interdit la vaccination contre la polio et accusé les agents de vaccination d'espionnage pour les États-Unis. La vaccination est une tentative de stérilisation des musulmans, une autre allégation. Leur travail met la vie des agents de vaccination en danger, et selon l'OMS, au moins 75 employés des programmes de vaccination ont été tués au cours des deux dernières années et demie.

Aujourd'hui, RKI rapporte que les aides sont accompagnées par les forces de sécurité armées dans les parties du pays contrôlées par les Taliban et informent les parents. Certains chefs religieux soutiendraient désormais également les programmes de vaccination. "La réduction du nombre de cas en Afghanistan et au Pakistan est non seulement importante pour les deux pays eux-mêmes", mais aussi pour empêcher les agents pathogènes de se propager à nouveau, selon le RKI. Sur la base des zones d'endémie restantes, il y a eu des transmissions répétées de virus de la polio sauvages vers des zones qui étaient déjà exemptes de polio dans le passé.

L'Afrique bientôt libérée de la polio?
Dans le seul pays endémique d'Afrique, le Nigéria, le plus grand succès dans la lutte contre la polio a été enregistré cette année, selon le RKI. Aucun cas de polio n'est survenu depuis juillet 2014 et le pays a été retiré de la liste des pays d'endémie il y a quelques semaines. En 2012, le Nigéria comptait plus de la moitié de toutes les maladies polio dans le monde. La dernière maladie d'un poliovirus sauvage en Afrique a été «signalée en août 2014 en Somalie, le pays où la dernière variole est également survenue en 1977», rapporte le RKI. Après deux autres années sans cas de polio, l'Afrique pourrait donc devenir la cinquième région de l'OMS à être certifiée exempte de polio. Pour atteindre cet objectif, les lacunes vaccinales existantes devraient être comblées, en particulier dans les pays touchés par Ebola, car les campagnes de vaccination prévues là-bas ont été partiellement suspendues l'année dernière.

Stockage critique des poliovirus
Le soi-disant confinement en laboratoire des poliovirus devient également de plus en plus important sur la voie de l'éradication de la polio, selon le RKI. Cela comprend toutes les mesures pour une utilisation et un stockage sûrs et donc pour empêcher la dissémination délibérée ou indésirable de poliovirus à partir des stocks de laboratoire. À partir de l'année à venir, le confinement sera progressivement élargi pour inclure les virus du vaccin antipoliomyélitique. En septembre 2015, la Commission mondiale de certification a officiellement déclaré le virus sauvage de la polio de type 2, qui n'a pas été détecté depuis 1999, pour être exterminé. Cette déclaration constitue la base "de l'arrêt mondial du vaccin antipoliomyélitique contre le type 2 (OPV2) et de l'utilisation du vaccin polio bivalent (OPV 1 + 3) à partir de la mi-2016", rapporte le RKI. Cependant, le stockage sûr de tous les poliovirus de type 2 (virus sauvages et vaccinaux) doit être garanti au préalable.

Vaccin développé il y a 60 ans
Le premier vaccin antipoliomyélitique a été développé par le Dr. Jonas Salk il y a 60 ans. La Journée mondiale du polo a donc lieu le jour de son anniversaire. Son vaccin est la condition sine qua non du succès de la lutte contre la poliomyélite. Dr. Albert Sabin a mis au point un deuxième vaccin en 1961, le vaccin oral vivant (VPO). Selon le RKI, les vaccinations ont conduit à un succès considérable et 80 pour cent de la population mondiale peut désormais vivre dans des zones exemptes de polio. Quatre régions de l'OMS sur six sont exemptes de polio. Avec le creux historique des infections par la polio atteint, l'objectif d'éradication d'ici 2018 semble tout à fait réaliste. (fp)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: I Am a Polio Survivor The Vaccine Makers Project