Un bébé a subi une crise cardiaque: les médecins ont sauvé un enfant grâce à un pontage

Un bébé a subi une crise cardiaque: les médecins ont sauvé un enfant grâce à un pontage

Crise cardiaque: les médecins sauvent leur bébé grâce à un pontage
Les spécialistes du centre cardiaque allemand de Munich ont réalisé une brillante performance médicale. Les médecins ont sauvé la vie du petit Maxim lors d'une opération de contournement compliquée qui a jusqu'à présent été rare dans le monde. Le garçon avait subi une grave crise cardiaque à l'âge de trois mois et n'aurait dû vivre que six mois environ sans l'intervention. Maintenant, l'enfant a pu fêter son premier anniversaire avec sa famille.

Premier infarctus peu après la naissance
À l'âge de trois mois, Maxim, qui n'avait que trois mois, a subi une grave crise cardiaque - la deuxième de sa courte vie. Mais un pontage spécial a sauvé la vie du garçon aux médecins du centre cardiaque allemand de Munich. L'intervention est considérée comme extrêmement difficile et a rarement été réalisée jusque-là.

«Par conséquent, il n'y a pratiquement aucune valeur empirique et presque aucune littérature. Mais il fallait juste essayer. Sinon, Maxim n'aurait pas survécu. Nous sommes d'autant plus heureux qu'il l'ait maintenant fait », a déclaré le médecin-chef, le professeur Rüdiger Lange, selon le diffuseur« Radio Arabella ». Selon le professeur Rüdiger Lange, le garçon serait probablement décédé après environ six mois sans l'opération, car sa fonction cardiaque n'était que de dix pour cent.

L'artère coronaire gauche provient incorrectement de l'artère pulmonaire
Le garçon est né en Russie avec une malformation cardiaque rare et a subi une intervention chirurgicale peu de temps après la naissance en raison d'une première crise cardiaque. Mais son état restait mauvais, car il s'est avéré que son artère coronaire gauche ne jaillissait pas de l'artère principale, mais de l'artère pulmonaire. Cependant, comme le sang pauvre en oxygène circule ici, le muscle cardiaque gauche n'a pas reçu suffisamment d'oxygène. Une troisième crise cardiaque est donc survenue trois mois après la première intervention, et le garçon n'a survécu que grâce à la réanimation rapide de son père.

«Dieu merci, nous l'avons trouvé à temps ce matin et mon mari a pu le réanimer», rapporte la mère de 29 ans, Ekatherina P. Les parents ont cherché de l'aide dans trois centres cardiaques renommés en Allemagne. Cependant, comme l'opération requise est extrêmement compliquée, il était difficile de trouver quelqu'un qui ose la réaliser. Enfin, ils sont entrés en contact avec le professeur Rüdiger Lange, qui a accepté de franchir le pas. Un grand défi car «le cœur d'un bébé n'a que la taille d'une noix. Les artères coronaires sont minuscules. L'artère de la paroi thoracique interne, que nous avons cousue sur l'artère coronaire gauche comme pontage, a un diamètre total de seulement 0,8 millimètre », explique Lange.

Matériaux de suture aussi fins qu'un cheveu
Grâce à une opération de pontage de six heures, les médecins ont pu rétablir l'apport sanguin au muscle cardiaque et ainsi sauver la vie de l'enfant de onze mois. Pour cela, ils ont utilisé des aiguilles et des fils qui correspondent au petit patient et, à 0,05 millimètre, correspondent à l'épaisseur d'un cheveu humain. Après l'opération, le garçon a dû être mis dans un coma artificiel pour se régénérer pendant dix jours, selon le reportage de la station de radio.

«Jusqu'à ce que son petit cœur gravement affaibli puisse récupérer, nous avons dû le connecter temporairement à un cœur artificiel. Ce sont des phases très critiques. […] Mais maintenant, notre petite patiente est enfin en voie de guérison. Nous en sommes très heureux », a déclaré le médecin en chef Lange. (Non)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Mon bébé a une malformation cardiaque - La Maison des maternelles #LMDM