Déchets plastiques également découverts dans les eaux arctiques

Déchets plastiques également découverts dans les eaux arctiques

Les déchets plastiques atteignent maintenant la surface de l'eau de l'Arctique
Les mers se salissent. Des chercheurs de l'Institut Alfred Wegener (AWI) ont maintenant pu montrer pour la première fois que des déchets plastiques flottent désormais à la surface de l'eau dans les eaux arctiques. Cependant, comme le rapporte l'AWI, on ne sait toujours pas comment les déchets pourraient arriver aussi loin au nord. Mais les ordures sont susceptibles de poser problème pour les créatures marines qui y vivent, car leurs résidus sont déjà, par ex. ont été trouvés dans l'estomac des oiseaux de mer.

Les chercheurs utilisent l'expédition d'étude pour compter les déchets
Les déchets plastiques atteignent apparemment les régions les plus reculées de la mer et deviennent un problème de plus en plus grave dans l'Arctique. Cela a abouti à l'un des premiers dénombrements d'ordures au nord du cercle polaire, qui a été réalisé par une équipe de recherche de l'AWI et du Laboratoire belge d'écologie polaire. Comme les scientifiques dans un article du portail en ligne de la revue "Polar Biology" http://link.springer.com/article/10.1007/s00300-015-1795-8
rapport, l'équipe avait utilisé une expédition dans la zone maritime entre le Groenland et le Spitzberg (Framstrasse) pour rechercher des morceaux de déchets à la surface de l'eau.

Selon toute vraisemblance, le nombre est un euphémisme
«Au total, nous avons découvert 31 morceaux de déchets», a déclaré le biologiste de l'AWI Dr. Melanie Bergmann selon l'annonce de l'institut. Ce nombre peut sembler petit au début, mais il montre qu'il y a des déchets à la surface de l'eau dans le lointain Arctique. De plus, les dénombrements ont été faits à partir d'une hauteur relativement grande, de sorte que les gros flotsam ont été principalement enregistrés. «Nos chiffres sont donc, selon toute vraisemblance, une sous-estimation de l'inventaire réel des ordures», ajoute Bergmann.

Les déchets plastiques de l'Arctique sont particulièrement problématiques pour les oiseaux de mer comme le fulmar, qui picore ses proies à la surface de l'eau. Selon les dernières études de l'Isfjord au Spitzberg, 88 pour cent des animaux examinés avaient avalé des pièces en plastique. En outre, des déchets plastiques ont même été trouvés dans l'estomac de jusqu'à huit pour cent des requins du Groenland capturés, rapporte l'AWI. (Non)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Réinventer le recyclage du plastique