+
Nouvelles

Congé de maladie: les éboueurs sont souvent malades


L'étude actuelle montre une légère augmentation des arrêts maladie

Ceux qui occupent des emplois physiquement exigeants tels que L'élimination des déchets ou le travail des métaux est beaucoup plus souvent malade que les autres travailleurs. Ceci est illustré par un classement actuel de l'Institut scientifique AOK. En conséquence, par ex. En 2014, les travailleurs chargés des déchets ont passé en moyenne 30,8 jours en raison d'un congé de maladie, tandis que les médecins n'ont manqué en moyenne que sept jours.

Les travailleurs des déchets manquent en moyenne 30,8 jours en 2014
Les personnes qui travaillent dans les domaines de l'approvisionnement et de l'élimination ont plus d'absentéisme que les autres travailleurs. Ceci est le résultat d'une analyse actuelle par l'Institut scientifique AOK (WidO). Selon cela, les travailleurs des déchets, par exemple, ont manqué en moyenne 30,8 jours en 2014. En deuxième et troisième places se trouvent les professions de la fonderie industrielle avec 29,5 et les préposés aux routes et aux tunnels avec 27,3 jours de maladie. En outre, les conducteurs de bus et de tramway (26,9 jours) ainsi que les travailleurs des domaines de la transformation des métaux non coupants (26,9), des soins aux personnes âgées (26,7) et du formage des métaux (26,6) étaient plus souvent malades que les autres groupes professionnels, selon le Communiqué de presse AOK.

Des charges de travail physiques élevées entraînent des troubles musculo-squelettiques Selon l'AOK, les raisons des temps d'arrêt comparativement longs se situaient principalement dans les «profils d'exigences spécifiques à l'emploi». Ainsi, des travailleurs tels que ceux des domaines de l'approvisionnement et de l'élimination ou de la fonderie industrielle seraient confrontés à des charges de travail physiques élevées, ce qui entraînerait des troubles musculo-squelettiques particulièrement fréquents. En revanche, les professions axées sur les services présentaient plus de maladies mentales qu'une raison fréquente de congé de maladie. Selon l'AOK, les professions du «marketing de dialogue» (par exemple les centres d'appels) étaient particulièrement visibles, dans lesquelles les employés étaient absents pour des raisons psychologiques dans 19% des cas.

Les employés en soins gériatriques subissent un stress psychologique élevé Dans le domaine des soins gériatriques également, une proportion relativement élevée de jours de maladie était due à une maladie mentale (16%), les deux groupes professionnels étant de toute façon parmi les zones où les arrêts maladie sont élevés, avec 26,4 et 26,7 jours d'absence par employé . «Ces résultats mettent en évidence les risques de maladie spécifiques auxquels les salariés sont exposés dans leurs situations professionnelles respectives. Les offres de prévention doivent donc toujours être liées au groupe professionnel concerné pour réussir », déclare le directeur général adjoint de WidO, Helmut Schröder.

Les médecins, les développeurs de logiciels et les scientifiques, en revanche, sont rarement malades. En revanche, l'absentéisme pour cause de maladie était significativement plus faible pour les employés de l'enseignement et de la recherche universitaires (3,9 jours), les développeurs de logiciels (7,1) et les médecins (7). «L'éducation semble être un facteur majeur influençant la santé. Les travailleurs mieux éduqués ont tendance à être plus soucieux de leur santé. De plus, ils bénéficient d'une plus grande marge de manœuvre et d'options de conception dans leurs activités professionnelles », poursuit Schröder. Dans l'ensemble, selon la caisse d'assurance maladie, le taux de maladie en 2014 parmi les 11 millions de salariés assurés par l'AOK était de 5,2%, soit une augmentation minimale de 0,1 point de pourcentage par rapport à l'année précédente. Ainsi, chaque employé manquait en moyenne 18,9 jours en raison d'un certificat médical. (ag)

> Image: Centre de la colonne vertébrale Ligamenta / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: REPLAY - 3ème webconférence COVID 19 et maladies hématologiques - 2 Avril 2020 (Janvier 2021).