Epidémie d'Ebola: le gouvernement fédéral envoie des experts

Epidémie d'Ebola: le gouvernement fédéral envoie des experts

Lutte contre Ebola: le gouvernement fédéral envoie des experts allemands en Afrique
06.09.2014

Dans la lutte contre l'épidémie endémique d'Ebola, le gouvernement fédéral veut envoyer des experts allemands de la lutte contre les infections en Afrique. Ils visent à aider à former "le personnel médical des hôpitaux à faire face à des maladies hautement contagieuses comme Ebola", a déclaré le ministre fédéral de la Santé.

Experts allemands de la lutte contre les infections Dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola qui sévit dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest depuis des mois, le gouvernement fédéral veut désormais envoyer des experts allemands de la lutte contre les infections en Afrique. Selon un message de l'agence de presse dpa, le ministre de la Santé Hermann Gröhe (CDU) a annoncé un programme de formation pour le personnel médical dans les zones de crise. Au "Rheinische Post" de samedi, il a déclaré: "Avec l'aide d'experts allemands, le personnel médical des hôpitaux est formé pour faire face à des maladies hautement contagieuses telles qu'Ebola."

Reconnaître rapidement la maladie Le politicien a expliqué qu'il s'agissait de "reconnaître rapidement une maladie Ebola, de bien soigner les patients et de s'assurer que toute nouvelle infection était évitée". L'infection peut être identifiée sur la base des symptômes typiques d'Ebola tels que la fièvre, la diarrhée, les nausées ou les saignements internes et externes. Le programme de formation devrait être développé avec l'Institut Robert Koch (RKI). Gröhe a souligné: "Les assistants sur place sont décisifs pour savoir s'il est possible de freiner la propagation d'Ebola."

Jusqu'à présent, plus de 2000 décès dus à Ebola en Allemagne ont soutenu les efforts d'aide internationale avec 2,4 millions d'euros. Cependant, les Nations Unies ont récemment envoyé un appel d'urgence contre Ebola à la communauté internationale. Au cours des prochains mois, des mesures d’aide d’urgence d’un montant total de 460 millions d’euros seraient nécessaires. Il y a environ une semaine, l'organisation humanitaire "Médecins Sans Frontières" a critiqué violemment le comportement des pays industrialisés dans la lutte contre l'épidémie. Cela ne s'était "pas beaucoup produit jusqu'ici". Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), «2 097 personnes sont décédées d'Ebola dans les trois pays les plus gravement touchés, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone». (un d)

Crédit photo: Harald Schottner / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: ΠΟΥ: Δεν αποτελεί πλέον διεθνή απειλή ο ιός Έμπολα