Les compagnies d'assurance maladie légales doublent les pertes

Les compagnies d'assurance maladie légales doublent les pertes

Le déficit des fonds statutaires a doublé

Selon un rapport de presse actuel, les compagnies d'assurance maladie obligatoires en Allemagne ont plus que doublé leur déficit au deuxième trimestre. En conséquence, le déficit est de 620 millions d'euros. Des contributions supplémentaires sont donc attendues pour l'année à venir.

Le déficit a doublé au deuxième trimestre

Selon un article de journal, les compagnies d'assurance maladie obligatoires en Allemagne ont plus que doublé leur déficit au deuxième trimestre. Comme le rapporte samedi le «Frankfurter Allgemeine Zeitung», la perte après 270 millions d'euros au premier trimestre est désormais de 620 millions d'euros. Selon cela, les assureurs maladie locaux généraux et les mineurs ont pu porter leurs excédents à près de 290 millions d'euros, mais les assureurs de remplacement ont réalisé une perte de 680 millions d'euros et le manque à gagner en assureurs maladie d'entreprise et de guilde s'élevait à 230 millions d'euros.

"Sous-financement des assurances maladie"

Selon le journal, l'association d'assurance maladie a déclaré qu'il était "probable qu'il y aurait un léger sous-financement des caisses d'assurance maladie dans l'ensemble du système légal d'assurance maladie en 2014" car les allocations de la caisse maladie étaient insuffisantes. Cependant, les caisses d'assurance maladie disposent actuellement de réserves différemment réparties et de réserves d'environ 16 milliards d'euros avec lesquelles elles pourraient compenser les manques à gagner. L'assurance maladie légale (GKV) est financée principalement par les cotisations des salariés et des employeurs, ainsi que par des subventions publiques à la caisse de santé.

"Le déficit était prévisible"

Lorsque les pertes des trois premiers mois de l'année en cours ont été annoncées il y a quelques mois, le gouvernement fédéral a souligné que les chiffres du premier trimestre n'avaient qu'une importance limitée pour l'ensemble de l'année. Annelie Buntenbach, membre du conseil d'administration du DGB, a critiqué la coalition noir-rouge à l'époque et a déclaré: "Le déficit était prévisible, car les législateurs eux-mêmes contribuaient à l'augmentation des dépenses avec des cadeaux pour les médecins résidents, par exemple." (Annonce)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Assurance Perte dExploitation Coronavirus - Pourquoi mon assureur refuse de mindemniser?